Patrimoine sans frontières

Film documentaire sur les bandes à pied, Haïti

Le documentaire, par l'image, la parole et la musique, permet de faire connaître les bandes à pied au grand public et donc de promouvoir et de valoriser leurs pratiques.

  • Une bande à pied pendant le Carnaval

    Tous les ans, pour le Carnaval, les bandes à pied défilent à Port-au-Prince. © PSF\Florence Pizzorni
  • Les masques pendant le Carnaval

    Pendant le Carnaval, les musiciens et les fans des bandes à pied se déguisent. © PSF\Dominique Gallet
  • Les déguisements pendant le Carnaval

    Pendant le Carnaval, les musiciens et les fans des bandes à pied se déguisent. © PSF\Dominique Gallet
  • La bande à pied Follow Jah dans son quartier à Pétionville

    Durant l'année, et hors période de carnaval, les bandes à pied animent leur quartier. © Caracoli\Follow Jah
  • Le film documentaire sur les bandes à pied en Haïti

    Il a été diffusé dans le cadre de l'émission Archipels sur Martinique 1ère, Guadeloupe 1ère, Guyane 1ère, Polynésie 1ère et France Ô pendant la période du Carnaval haïtien (la semaine du 27 février 2017).

Restauration et valorisation du fonds photograhique de la famille Marubi, Albanie

D’une richesse inouïe, le fonds de la famille Marubi retrace presqu’un siècle de l’histoire albanaise. Le fonds se trouvant dans un état de préservation préoccupant, PSF s’est engagé dans des actions de restauration et de valorisation qui ont permis à l’Europe de découvrir un patrimoine resté dans l’ombre pendant de longues années.

  • La mosquée des Plombs à Shkodra

    Photographie de Kel Marubi, prise entre 1900 et 1919. © PSF
  • Construction de la cathédrale de Shkodra

    Photographie de Pjetër Marubi, prise en 1898. © PSF
  • Habits traditionnels de la région de Shkodra

    Photographie de Kel Marubi, prise entre 1900 et 1919. © PSF
  • Qamile Sadri Keqi avec sa famille

    Photographie de Kel Marubi, prise entre 1900 et 1919. © PSF
  • Shkodër, Albanie

Histoire et reconstitution du savoir-faire Musgum, Cameroun

Pêcheurs et éleveurs de poneys, les Musgums peuplent les plaines du bas Logone, à la frontière du Tchad et de l’extrême nord du Cameroun.
Véritable habitat emblématique à forme architecturale inédite, la case musgum est construite à partir d’un mélange de terre et d’herbe sur un plan circulaire, par superposition d’assises successives, pour des unités pouvant atteindre 6 à 15 mètres de hauteur et 5 à 10 de diamètre.
Malgré la disparition de la case-obus dans les années 1970, celle-ci demeure dans la mémoire collective des Musgums et a toujours suscité un certain attachement de la part des anciens, la communauté reconnaissant la case musgum comme partie intégrante de son identité.

  • Habitants de Mourla, Cameroun

    © PSF
  • Rénovation d'une case obus

    © PSF
  • Festival Musgum

    Tous les ans depuis l'an 2000, le festival de la culture Musgum est organisé à Mourla © PSF
  • Construction d'une case obus

    © PSF
  • Case obus peinte

    © PSF

La Maison de mon Doudou, France

Fort du succès des deux premières éditions du projet, Patrimoine sans frontières et la Cité du patrimoine ont rejoint leurs forces pour donner suite à « La Maison de mon doudou », un projet de sensibilisation à la création architecturale avec des enfants atteints par le cancer et hospitalisés en France.

  • Un repos bien mérité après la construction de la maison de son doudou !

    © PSF
  • De véritables architectes / décorateurs en herbe !

    © PSF
  • Les étudiants en architecture interviennent auprès des enfants hospitalisés

    © PSF
  • La maison de son doudou, ou bien la sienne ?

    © PSF

Valoriser les pratiques culinaires du Tôhoku, France

A la tombée de la nuit les villes du Tôhoku se remplissent de yataï, des restaurants ambulants traditionnels et des véritables lieux de rencontre et de convivialité. Conscient de l’importance du rôle social des traditions culturelles dans les situations de crise, PSF a souhaité mener des actions de valorisation du patrimoine culinaire de la région de Tôhoku en faisant venir le yataï en France.  

  • Les chefs cuisiniers

    Les chefs Jun NUMATA et Susumu SENGOKU de l’école d’art culinaire de Miyagi étaient au rendez-vous pour partager leurs recettes. © PSF
  • Imoni jiru

    Plat traditionnel du Tôhoku. © Ajinomoto
  • Construction du Yataï

    Le projet démarre avec la construction d'un Yataï durant le printemps et l'été 2012. Les Yataï sont des échoppes de rue qui apparaissent vers 1720 à Tokyo, et se développent ensuite dans tout le Japon. Ils sont en quelque sorte l'une des formes les plus anciennes du "fast food" contemporain ! © PSF
  • Montage du Yataï au Festival gourmand de Rennes

    L'équipe de Patrimoine sans frontières monte le stand pour le Festival gourmand de Rennes, les 7 et 8 octobre 2012. © PSF
  • À table !

    Le stand Yataï au Festival Gourmand 2012 de Rennes. Plus de 300 repas ont été servis ! © PSF

Restauration et valorisation des églises de Voskopojë, Albanie

Lieu phare de la culture byzantine au XVIIIè siècle, Voskopojë  se  trouvait, à la fin des années 1990, dans un état alarmant de dégradation. Grâce aux contacts établis avec des acteurs locaux, PSF a pu participer à la constitution d’une équipe internationale d’experts qui a travaillé à la restauration du site et notamment des magnifiques fresques de ses églises. 

  • Église Saint-Athanas, Voskopojë

    Patrimoine sans frontières, en plus de restaurer les fresques murales, a réalisé par procédé photogrammétrique la sauvegarde de ces peintures. © PSF
  • Restauration des peintures murales

    © PSF\Franck Vogel
  • Église Saint-Athanas, Voskopojë

    Fresques murales prises par procédé photogrammétrique. © PSF\Art graphique patrimoine
  • Église Saint-Athanas, Voskopojë

    Fresques murales prises par procédé photogrammétrique. © PSF\Art graphique patrimoine
  • Église Saint-Athanas, Voskopojë

    © PSF
  • Voskopojë, Albanie.

Restauration et numérisation du fonds photographique Gabriel Millet, France

Rassemblant environ 75 000 documents, le fonds photographique Gabriel Millet, est actuellement l’un des plus riches fonds documentaires sur l’art chrétien des Balkans, de Russie ou encore d’Egypte. Il s’est enrichi au fil du temps et se compose essentiellement d’archives qui témoignent du parcours et de l’œuvre de l’archéologue et photographe. PSF, en partenariat avec l’Ecole pratique des hautes études, a participé à la restauration et à la valorisation de cet important fonds documentaire dont les conditions de conservation étaient inadaptées à sa pérennité.

  • Monastère de Chilandor (Grèce)

    Ce monastère est situé sur le Mont Athos. © EPHE-Millet
  • Monastère de Daphni (Grèce)

    Vue sur l'intérieur de l'enceinte monastique. © EPHE-Millet
  • Mosaïque du Christ Pantocrator (Grèce)

    Mosaïque de la coupole de l'église du monastère de Daphni. © EPHE-Millet
  • Coupole de l'église Sainte-Sophie à Mistra (Grèce)

    © EPHE-Millet
  • Travail de restauration sur les plaques de verre

    © PSF\EPHE-Millet

Restauration de l’église du Saint-Sauveur, Kosovo

En 2005, l’Unesco désigne Patrimoine sans frontières coordonnateur du projet de restauration de l’église du Saint-Sauveur. Témoignage exceptionnel de l’art de la fin de la période byzantine, une action de haute qualité devait être menée en faveur de la sauvegarde de cette église afin de pouvoir rouvrir ses portes au public.

  • L'église du Saint-Sauveur

    L'église du Saint-Sauveur présente les principaux éléments caractéristiques de l’architecture religieuse chrétienne orientale : deux porches d’entrée, deux coupoles, deux absides. Photographie prise avant les événements de 2004. © A.Prepis
  • Le Kosovo, au cœur des Balkans

  • Analyse des structures

    © Arno Fougères
  • Rénovation de la charpente

    Les travaux de rénovation de la charpente et du clocher ont été réalisés durant l'été 2009 par le CHwB. © Arno Fougères
  • Restauration des peintures

    Les fresques de l'église ont été restaurées par une équipe internationale. © Arno Fougères
  • La ville de Prizren

    L'église du Saint-Sauveur, cinq ans après sa restauration,est aujourd'hui ouverte au public et accueille environ 30 visiteurs par jour. Photographie prise depuis le château de Prizren durant l'été 2015. © PSF\Romain Bijeard

S'inscrire à notre liste de diffusion



*champ obligatoire 

Patrimoine sans frontières

61 rue François-Truffaut
75012 Paris
France

Tél : +33(0) 140 020 590

@ : info@patrimsf.org