Patrimoine sans frontières

Qu'est-ce qu'un "Regard sur" ?

Les "Regards sur" sont des articles qui ont pour objectif de faire connaître le monde du patrimoine culturel et de sensibiliser le grand public aux différentes causes de ce secteur. Ils sont écrits par les bénévoles de Patrimoine sans frontières.

Regard sur les villes fantômes.

Les villes fantômes, une poétique des ruines

« Toute ville ne peut avoir une âme et s’offrir un avenir que si elle porte en son sein le souvenir d’une ville disparue ou tout simplement de la ville anéantie qu’elle fut » [1].

La ville fantôme est une ville qui a été abandonnée partiellement ou complètement par sa population pour des raisons diverses (exode rural, catastrophe humaine, naturelle, raisons économiques etc…). Malgré cet abandon, cet espace chargé d’histoire a­?t­?il encore quelque chose à offrir ?

À partir du moment où ces espaces urbains sont abandonnés, leurs caractéristiques spatio-temporelles se trouvent transformées invoquant une poétique des ruines et un développement de l’imaginaire.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur le patrimoine de Sana'a, Yémen.

Sana'a : une cité millénaire qui s'éteint ?

Avec ses constructions en pisé aux façades richement décorées à la chaux, le vieux Sana’a semble tout droit sorti d’un conte des Mille et Une Nuits. Véritable « musée à ciel ouvert », la vieille ville, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986, est l’une des plus anciennes cités au monde. Cependant, malgré son statut de ville protégée par les lois de 1997 sur les antiquités et de 2002 sur le bâti censées assurer la protection du patrimoine yéménite, de nombreux édifices se trouvent aujourd’hui dans un état de délabrement avancé, au grand dam des défenseurs du patrimoine souvent impuissants face à l’ampleur du problème.

Abandon, négligence, rénovations et constructions sauvages sont autant de raisons qui ont poussé l’UNESCO à menacer de déclasser la ville en 2013. Suite à cet ultimatum, le gouvernement yéménite et la mairie de Sana’a se sont engagés à prendre les mesures nécessaires pour préserver la vieille ville et assurer son maintien sur la liste des monuments classés. Mais dans un pays empêtré depuis 2011 dans une crise politique qui s’est fortement aggravée depuis le mois dernier, les projets de préservation et de rénovation du patrimoine promis par le gouvernement sont loin d’être une priorité et tardent à voir le jour.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur l'UNESCO et la protection du patrimoine culturel syrien.

L’UNESCO et la protection du patrimoine culturel syrien.

Entretien avec Cristina Menegazzi, chef du « projet de sauvegarde d’urgence du patrimoine culturel de la Syrie ».

L’une des missions initiales de Patrimoine sans frontières (PSF) était, et est toujours, d’informer la communauté internationale, et le grand public, des situations de menace qui pèsent sur le patrimoine culturel. Depuis 22 ans, PSF s’efforce d’être le porte-parole des patrimoines en péril, tout en accompagnant les populations locales, en situation de post-crise ou de rupture, dans la réappropriation de leur patrimoine culturel, action nécessaire dans la transition entre les phases d’urgence et de développement à long terme.

Patrimoine sans frontières, tout en déplorant le lourd bilan, en particulier humain, du drame syrien, a ainsi diffusé le 30 août 2012 une alerte sur la destruction du patrimoine historique de la ville d’Alep. Cet engagement a pu se concrétiser puisque, depuis mai 2014, PSF et l’association espagnole Heritage for Peace unissent leurs forces pour monter un projet de sensibilisation à la diversité culturelle auprès de la population syrienne.

Les 26 et 27 mai 2014, l’UNESCO a organisé une réunion internationale d’experts intitulée « ralliement de la communauté internationale pour sauvegarder le patrimoine culturel syrien ». Elle a rassemblé des acteurs locaux, nationaux et internationaux qui travaillent en Syrie et dans le monde entier à la protection du patrimoine syrien. L’objectif de cette réunion était de réfléchir à l’application du « projet de sauvegarde d’urgence du patrimoine culturel de la Syrie » financé par l’Union européenne et le Gouvernement flamand.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur l'évolution muséale au Maroc.

L’évolution muséale au Maroc,

entrevue avec Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des Musées du Maroc.

Mehdi Qotbi, artiste peintre marocain, est depuis décembre 2011 Président de la Fondation nationale des musées au Maroc qui a pour mission la gestion et préservation de 14 musées nationaux. Il livre à Patrimoine sans frontière sa vision des objectifs du musée marocain pour la population, et présente les différents projets locaux et internationaux bénéfiques à l’évolution de l’espace culturel marocain.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur le patrimoine de Pristina, Kosovo.

Pristina, un patrimoine urbain menacé

La capitale du Kosovo jouit d’un patrimoine architectural riche, témoin des époques historiques qu’a connues la ville, mais les vagues de destructions urbaines qui ont affectées la ville, et plus largement l’ensemble du territoire, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale ont profondément altérées son visage. Aujourd’hui, négligé par les mêmes autorités censées le protéger, en proie aux restaurations sauvages et aux destructions illégales, le patrimoine urbain de Pristina, et plus particulièrement celui de la vieille ville, est aujourd’hui menacé à tel point que les "spécialistes redoutent que cette zone historique et ses monuments ne soient menacés de disparition" [1].

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur la sauvegarde du patrimoine immatériel en Afrique.

Un nouveau centre à Alger pour la sauvegarde du patrimoine immatériel en Afrique

Du 18 avril au 18 mai l’Algérie célèbre le patrimoine sous le thème du « patrimoine culturel et de la numérisation », l’occasion pour nous de revenir sur les différentes actions mises en œuvre par le gouvernement algérien en faveur de la préservation et de la valorisation du patrimoine.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur Mohenjo Daro, Pakistan.

Un site menacé de disparition : Mohenjo Daro

La cité de Mohenjo Daro, centre majeur de la civilisation de l’Indus au IIIe millénaire avant J.C., est située dans la province du Sindh au sud du Pakistan. Mis au jour dans les années 1920, ce site est le seul témoignage subsistant d’une métropole datant de l’âge du Bronze indien et constitue, à ce titre, l’une des découvertes les plus importantes du XXe siècle. Malgré son statut, le site, longtemps ignoré par les autorités pakistanaises, tombe aujourd’hui en ruine et pourrait avoir disparu d’ici vingt ans.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Faire un don à PSF,
c'est nous accompagner et nous soutenir dans nos missions.

S'inscrire à notre liste de diffusion



*champ obligatoire 

Patrimoine sans frontières

61 rue François-Truffaut
75012 Paris
France

Tél : +33(0) 140 020 590

@ : info@patrimsf.org