Patrimoine sans frontières

Qu'est-ce qu'un "Regard sur" ?

Les "Regards sur" sont des articles qui ont pour objectif de faire connaître le monde du patrimoine culturel et de sensibiliser le grand public aux différentes causes de ce secteur. Ils sont écrits par les bénévoles de Patrimoine sans frontières.

Regard sur la peinture de Petrykivka

En Ukraine, l’engagement de l'État dans la préservation et la protection du patrimoine culturel immatériel est un phénomène relativement récent. C’est en 2008 que l'Ukraine a adhéré à la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Pour la mise en œuvre des principales dispositions de la Convention, le Ministère de la Culture a approuvé le premier Inventaire des éléments du patrimoine immatériel de l'Ukraine en 2012. Actuellement, huit pratiques font l'objet de l'inventaire national : parmi elles, on compte deux éléments inscrits sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité : les chants cosaques de la région de Dnipropetrovsk et la peinture décorative de Petrykivka. 

Cette dernière est une expression particulièrement marquante de l’art décoratif ukrainien. Étant étroitement lié avec la vie quotidienne, il donne un aperçu de sa culture collective, il reflète ses goûts esthétiques et il joue un rôle primordial dans la construction de son identité.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur la culture sámie et sa reconnaissance juridique

C'est en Laponie, région du grand nord européen et destination prisée par les touristes en hiver, que vit le plus grand peuple autochtone d'Europe et le seul peuple indigène de l'Union Européenne, les Sámis (ou Sâmes). Leur territoire, appelé Sapmi, et leur population, représentant entre 80 000 et 100 000 individus, s'étendent sur quatre pays : la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie.

Si plusieurs théories quant à leur origine opposent les anthropologues, ils sont sans aucun doute présents en Laponie depuis des millénaires. Le premier document attestant de leur présence remonte ainsi au Ier siècle après Jésus-Christ avec les écrits de Tacite. Unis par la même histoire et culture par delà les frontières, ils ont adopté une fête nationale, un drapeau et un hymne communs. Cependant, ils se caractérisent également par une certaine diversité puisqu'il existe 3 langues principales samies et une trentaines d'habits traditionnels régionaux.

Ce premier « Regard sur la culture sámie » s’intéressera tout d’abord à la protection qui leur est accordée sur le plan juridique. Les prochains « Regards sur » se focaliseront sur les pratiques culturelles de ce peuple.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur le patrimoine culturel et naturel groenlandais

En mai 2016, le Centre du Patrimoine mondial de l’UNESCO, le Programme des Nations Unies pour l’environnement et l’Union of Concerned Scientists ont publié un rapport alertant sur la vulnérabilité croissante aux changements climatiques de certains sites classés au patrimoine mondial (il est consultable librement sur le site de l’UNESCO : http://whc.unesco.org/en/activities/883/). S’il fournit des informations actualisées sur les effets du réchauffement climatique, ce rapport se donne surtout pour but d’être une base de travail pour le futur et la gestion, notamment touristique, de ces sites patrimoniaux exceptionnels menacés.

C’est donc à travers l’exemple de 31 sites classés que ce rapport traite des rapports complexes entre changements climatiques, patrimoines culturels et naturels, et tourisme. Cependant, ce « Regard sur » se focalisera sur le cas du Groenland, premier pays concerné par le réchauffement climatique et est suivi par un entretien avec l'archéologue danois spécialisé sur le Groenland, Christian Koch Madsen.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur "Mémoire et immigration", le cas du Bassin minier

Ouro Preto au Brésil dont le nom signifie « or noir » et le Bassin minier au Nord de la France sont des territoires à échelle différente : le premier est une ville située dans l’État du Minas Gerais, le second est un espace plus étendu constitué d’un ensemble de villes ayant en commun l’exploitation du charbon. Les deux espaces ont connu une période de développement prospère lié à l’activité minière. Touchés ensuite par la crise et la fermeture des mines, ils ont été amenés à se réinventer en se tournant vers une politique de mise en valeur du patrimoine minier.
À travers une série de deux « Regards sur », nous allons découvrir ces deux contextes historiques, sociaux et patrimoniaux.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur le patrimoine omanais

Le Sultanat d’Oman entre parmi les destinations touristiques privilégiées en raison notamment de ses plages, sur lesquelles les tortues viennent pondre, ou encore ses oasis ; écrin de verdure dans un désert de cailloux profitant d’un pays calme et neutre dans la politique régionale.

L’archéologie et l’histoire du pays restent relativement peu étudiées. Des montagnes du Jebel Shams (point culminant du pays) aux côtes découpées du Ja’alan (pointe orientale), ce paysage est habité de vestiges reflétant une occupation millénaire : les tombes de l’Âge du bronze aux villages en terre crue occupés jusqu’au XXe siècle ; les nombreux forts médiévaux illustrant la succession des dynasties au pouvoir et de l’occupation portugaise ; sans évoquer qu'Oman a occupé et occupe encore une place centrale dans le commerce maritime.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur "Mémoire et immigration", le cas d'Ouro Preto au Brésil

Ouro Preto au Brésil dont le nom signifie « or noir » et le Bassin minier au Nord de la France sont des territoires à échelle différente : le premier est une ville située dans l’État du Minas Gerais, le second est un espace plus étendu constitué d’un ensemble de villes ayant en commun l’exploitation du charbon. Les deux espaces ont connu une période de développement prospère lié à l’activité minière. Touchés ensuite par la crise et la fermeture des mines, ils ont été amenés à se réinventer en se tournant vers une politique de mise en valeur du patrimoine minier.
À travers une série de deux « Regards sur », nous allons découvrir ces deux contextes historiques, sociaux et patrimoniaux.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Regard sur le patrimoine arménien

Présent sur tout le territoire arménien aux abords des sites de son exceptionnel patrimoine, le Projet pour la reconnaissance des monuments arméniens (Armenian Monuments Awareness Project Human developpment - AMAP) accomplit depuis près de dix ans un travail colossal. Aux abords de nombreuses églises, chefs-d’oeuvre de pierre et témoins du Moyen-Âge qui parsèment le territoire, l’AMAP a installé des panneaux informatifs plus que salutaires dans une région où les infrastructures touristiques et culturelles sont encore rares. Ces indications en plusieurs langues permettent au visiteur de mieux situer le contexte de création des bâtiments et d’interpréter les bas reliefs qui ornent encore les façades de certains de ces édifices comme Khor-Virap, Noravank et Tatev. L’AMAP est une véritable institution disposant d’un site particulièrement complet en arménien et en anglais (http://www.amap.am/), qui s’engage dans de nombreux projets y compris en collaboration avec les voisins géorgiens ou turcs. Nous avons interviewé Bella Karapatian, directrice exécutive de l’AMAP.

Lire la suite

Imprimer E-mail

S'inscrire à notre liste de diffusion



*champ obligatoire 

Patrimoine sans frontières

61 rue François-Truffaut
75012 Paris
France

Tél : +33(0) 140 020 590

@ : info@patrimsf.org