Nos programmes

Patrimoine sans frontières agit à travers quatre axes d’intervention, qui sont le renforcement du lien social, les échanges interculturels, la transmission et la réappropriation, et enfin, la réhabilitation et la valorisation.


Renforcement du lien social

Le patrimoine culturel est fondamentalement un objet et un vecteur de dialogue. En temps normal, le patrimoine culturel assure la cohésion au sein d’un groupe et c’est pour cela qu’il est indispensable de le mettre en valeur lors d’actions qui suivent les situations de rupture, car il permet de redynamiser les liens entre les membres d’une communauté. Cet axe d’intervention est présent, de manière plus ou moins directe dans chacune de nos actions. C’est dans cette optique que s’inscrivent les différentes actions que nous avons mises en place afin de soutenir les écoles de musique en Haïti. En leur donnant les moyens de se reconstruire après le séisme, nous avons contribué à préserver le rôle que la musique joue dans la vie de la société haïtienne.


Réhabilitation et valorisation

Lorsqu’une action de réhabilitation d’un bien culturel a lieu, son objet ne doit pas être envisagé comme un simple vestige historique. Le patrimoine culturel est perpétuellement réinterprété par les populations et cette dynamique doit être complètement intégrée dans toute action de valorisation. Qu’il s’agisse d’un patrimoine bâti, comme les sites religieux de Voskopojë, ou d’un patrimoine vivant, comme les bandes à pied haïtiennes, nous cherchons toujours à respecter et à encourager l’aspect vivant qui anime chaque patrimoine.


Transmission et réappropriation

Le patrimoine culturel est un élément qui définit l’identité des individus, des communautés et des sociétés. L’ensemble des individus d’un groupe partage le même patrimoine culturel, et celui-ci permet de les relier entre eux et avec leur histoire collective. Pour qu’il puisse remplir ce rôle, le patrimoine culturel doit être l’objet d’une transmission continue. Malheureusement, cette transmission du patrimoine culturel est souvent mise en péril dans des situations de rupture, ce qui rend le processus de reconstruction d’autant plus délicat.


Échanges interculturels

Le patrimoine culturel, matériel et immatériel, spectaculaire et ordinaire, est l’essence même de toutes les expressions culturelles d’une population. Cela en fait la première source de perception entre les populations. Prendre conscience de la valeur des différents patrimoines culturels à travers le dialogue est le principal moyen de rassembler les communautés. Les relations interculturelles offrent la possibilité d’élargir les horizons de chacun et de découvrir différentes interprétations du monde. Cela est d’autant plus important dans nos sociétés contemporaines qui sont de plus en plus interconnectées.

Imprimer