Patrimoine sans frontières

Patrimoine en partage à Tripoli (Liban)

Tripoli est une ville du nord du Liban d’une richesse patrimoniale trop méconnue. Patrimoine en partage s’adresse aux jeunes générations qui l’habitent, pour qu’elles redécouvrent leur patrimoine et en deviennent les actrices au quotidien. Elles seront ainsi en mesure de préserver et de valoriser l’histoire et la beauté de Tripoli.

  • Le château Saint-Gilles, Tripoli (Liban)

    Les élèves participants au projet découvriront le patrimoine historique de leur ville... © Prof. Arch. Khaled Tadmon.
  • Les derviches tourneurs

    mais aussi le patrimoine immatériel de leur région... © Wikipedia
  • La gravure

    Et les savoir-faire tripolitains. © APST
  • Le hammam

    Après avoir découverts la richesse culturelle de leur ville, les élèves valoriseront leur patrimoine. © ASPT

Le programme Patrimoine en partage®

Patrimoine en partage® (PeP) est un ambitieux projet en faveur de la cohésion sociale, fondé sur la rencontre avec le patrimoine et les cultures. Il vise à faire travailler un groupe sur les thèmes de l’échange, de la connaissance de l’autre et des différences dans un climat de dialogue et d’harmonie.

La méthode Patrimoine en partage® se situe à la jonction entre l’individu et le groupe, et sert d’outil de médiation et de compréhension de l’autre. Le patrimoine et la mémoire forment le socle d’un dialogue de paix et de respect, indispensable pour tisser durablement un lien social et permettre d’apprécier la diversité culturelle. Ils forment un pont entre les histoires individuelles et l’environnement global : la mémoire permet d’assumer son identité, de savoir d’où l’on vient et qui l’on est, tandis que le patrimoine renvoie à l’identité collective et nous permet de l’appréhender afin de mieux y trouver notre place.

Le projet

Le programme Patrimoine en partage® comprend plusieurs applications, dont les méthodes sont spécifiquement adaptées aux différents publics auxquels elles s’adressent. À Tripoli, une phase pilote du projet a été lancée en début d’année scolaire 2015-2016 auprès de six classes d’écoles publiques de la ville. Cette application de Patrimoine en partage® a pour but de lutter contre les conséquences de la déshérence du patrimoine culturel de cette ville. Tripoli est très riche d’un patrimoine pluriel, fruit de son histoire et des cultures qui y cohabitent, mais elle est aussi tristement délaissée. La réappropriation de cette richesse culturelle par les jeunes générations s’avère donc primordiale pour qu’elle soit préservée et valorisée à l’avenir.

Les élèves de six classes (de niveaux CM2, 6ème et 5ème) vont donc mener ce projet tout au long de l’année scolaire, guidés par leurs enseignants de manière pluridisciplinaire. Ludique et original, Patrimoine en partage® va amener les élèves à faire l’expérience du patrimoine en partant de leur histoire personnelle et familiale pour finalement en devenir les passeurs de façon collective.  

Le déroulé de la méthode s’articule ainsi autour de trois axes :
•      présenter le patrimoine intime comme un instrument permettant d’envisager son histoire, son identité mais aussi le lien entre soi et l’autre ;
•      partir de l’histoire individuelle pour mieux appréhender le patrimoine commun ;
•      instaurer un dialogue entre soi, son groupe et son environnement, et réaliser, par l’échange, une transmission culturelle.

En fin d’année scolaire, les élèves de toutes les classes restitueront au cours d’une journée le fruit de leur travail, et mettront en valeur, à leur manière, les patrimoines communs qu’ils se seront choisis.


Localité

Durée

Public bénéficiaire
Tripoli (Nord Liban) Depuis 2015 Elèves âgés de 10 à 14 ans de six classes d’écoles
publiques de la ville (environ 180 élèves) et leurs enseignants
(23 enseignants engagés, de manière pluridisciplinaire).
.

À travers ce programme, il s’agit d’atteindre les objectifs suivants :

• favoriser la cohésion sociale et le vivre-ensemble, et pour cela :
renforcer la conscience identitaire de l’élève,
favoriser la prise de conscience de la complémentarité et de la richesse que représente l’autre, pour établir une compréhension mutuelle et le respect des différences,
mettre en évidence les liens entre valeurs personnelles et valeurs collectives, 
établir ou rétablir le dialogue ;


• sensibiliser au patrimoine culturel, matériel et immatériel, en faisant :
comprendre ce qu’est un patrimoine,
connaître les patrimoines locaux,
étudier les enjeux et les moyens de valoriser et de transmettre les patrimoines ;

• acquérir des connaissances et des compétences grâce au travail effectué, dont :
l’utilisation de l’informatique et d’internet pour les recherches et la présentation de son patrimoine,
la maîtrise de la langue, à travers une retranscription de l’expérience et des recherches,
le travail collaboratif et l’autonomie, à travers une expérience en médiation culturelle.

Pour en savoir plus...

Télécharger la fiche projet

Imprimer E-mail

S'inscrire à notre liste de diffusion



*champ obligatoire 

Patrimoine sans frontières

61 rue François-Truffaut
75012 Paris
France

Tél : +33(0) 140 020 590

@ : info@patrimsf.org