Patrimoine sans frontières

Qu'est-ce que les brèves ?

Les brèves sont des publications trimestrielles qui permettent à nos membres, sympathisants et curieux de suivre les activités et les actualités de Patrimoine sans frontières.

Juillet-août-septembre-octobre 2015

Date à retenir

- le samedi 21 novembre 2015 : la journée tables rondes et débats : "Patrimoine et transmission mémorielle"

À la une

- Le site de Dalieh (Beyrouth, Liban) figure sur la liste du World Monument Fund

- L'équipe de PSF s'aggrandie

- PSF a participé au Forum UNESCO "rapprochement des cultures : une seule humanité au-delà des diversités"

Les nouvelles des projets

- Documentaire sur les bandes à pied en Haïti

- Patrimoine en partage rentrée en classe d'accueil

- Patrimoine en partage à Tripoli (Liban)


Journée de tables rondes et de débats : "Patrimoine et transmission mémorielle"
Le 21 novembre 2015 de 9h30 à 17h à l’École nationale supérieure d'architecture Paris-la Villette. 

Cette journée de tables rondes et de débats, en partenariat avec l’École nationale supérieur d'architecture Paris-la Villette et l’association étudiante « Mnémosis », vise à questionner la notion de transmission mémorielle à travers l'axe patrimonial, en faisant dialoguer la théorie et certaines pratiques de la société civile.

Découvrez le programme de la journée et inscrivez-vous !

 
  Lors de nos dernières brèves nous avions exprimé notre soutien à la Campagne civile pour la protection du paysage culturel de Dalieh à Beyrouth (Liban) et nous sommes ravis de vous informer que le paysage culturel de Dalieh a été inscrit sur la liste 2016 du World Monuments Fund. Nous espérons que cette reconnaissance favorisera la protection de ce site patrimonial. 

L'équipe de PSF s'est agrandie

Nous accueillons pour une durée de neuf mois deux volontaires de service civique, Natacha Hacquart et Sophie Blanc. Leur mission : nous accompagner sur le projet Patrimoine en partage. Elles participeront donc aux interventions mais également développement du projet.

PSF a participé au Forum UNESCO "rapprochement des cultures : une seule humanité au-delà des diversités"

Les 27 et 28 juillet 2015, PSF a participé au 5ème forum international des ONG partenaires de l'UNESCO, sur le thème du "rapprochement des cultures : une seule humanité au-delà des diversités".
Organisé par le Ngo-Unesco Liaison Committee et la Commission chinoise à l'UNESCO ce forum a été l'occasion de présenter Patrimoine en partage dans le cadre d'une discussion très riche.
Peu après l'annonce de la reconnaissance de PSF comme association partenaire de l'UNESCO, cette participation marque les débuts d'un partenariat enthousiasmant !
 

 

 

Haïti - Documentaire sur les bandes à pied

Le projet de film documentaire sur les bandes à pied en Haïti vient de recevoir le soutien de la chaîne France Ô pour sa production et sa diffusion. C'est en partenariat avec Zaradoc, le centre Pétion-Bolivar, Caracoli, l'Université d’État d'Haïti, que Patrimoine sans frontières participera à sa réalisation et à sa diffusion.  

Les bandes à pied sont un phénomène culturel complexe partagé par le plus grand nombre au-delà des différences sociales grâce à la médiation des pratiques musicales. Les bandes à pied sont un « lieu de sociabilité et de socialisation » essentiel en Haïti. Ce film mettra en avant l'importance des pratiques musicales et culturelles des bandes à pied dans le remaillage du lien social en Haïti. 

Ce documentaire est coréalisé par Yves Billion et Arnold Antonin.

Patrimoine en partage : rentrée en classes d’accueil

De nouvelles classes nous ont rejoints pour la rentrée 2015-2016, troisième année consécutive de Patrimoine en partage ! Au total dix-sept classes d’accueil pour élèves allophones arrivants (dont une classe pour élèves non scolarisés antérieurement, deux classes de primaire, et deux de lycée) scolarisés en Seine-Saint-Denis.

Après avoir rencontré (ou retrouvé pour certains) les enseignants au cours d’une après-midi de formation, l’équipe de PSF est repartie sur le chemin de l’école, impatiente d’aller faire la connaissance des élèves. Ils ont entre 6 et 18 ans et sont arrivés sur les bancs de l’école depuis quelques mois ou seulement quelques jours. C’est au cours de notre première intervention dans les classes que tous ont pu nous parler d’eux-mêmes, nous indiquant parfois leur pays d’origine sur une carte du monde : Algérie, Roumanie, Haïti, Côte d’Ivoire, Sri Lanka, …

Petite nouveauté de cette année : les élèves auront la possibilité de découvrir le patrimoine de la Seine-Saint-Denis en fin d’année, au choix : la Basilique de Saint Denis, les Archives diplomatiques, les Archives départementales, les Archives nationales et l’Archéosite de la Haute île. Des professeurs-relais et des médiateurs les accompagneront dans ces visites, afin de faciliter l’approche de ce patrimoine local qui leur est inconnu.

Une fois encore, cette année s’annonce riche en découvertes de patrimoines qui nous viennent des quatre coins du monde !

Patrimoine en partage à Tripoli (Liban)

Nous évoquons depuis plusieurs brèves déjà le développement d’une application du projet Patrimoine en partage à Tripoli, au nord du Liban, en partenariat avec l’ASPT (association française pour la sauvegarde du patrimoine de Tripoli). De 21 au 25 octobre, PSF s’est rendu sur place pour former les intervenants et les enseignants au projet, qui est donc lancé ! Tripoli est une ville très attachante, riche d’une très grande diversité culturelle et d’un magnifique patrimoine malheureusement délaissé. Le projet prend donc tout sons sens auprès des jeunes générations de cette ville et tous les participants ont été enthousiasmés par Patrimoine en partage. Les élèves de six classes vont donc commencer dès maintenant à travailler sur le projet… Première étape : retracer l’histoire de sa famille et identifier un patrimoine qui a été transmis de génération en génération. Nous nous attendons à de jolies surprises !

 

© Yann-Arthus Bertrand

Regard sur les ghouts d'El Oued, Algérie.
Les palmiers-dattiers d'El Oued, un patrimoine asphyxié.

La région d’El Oued, située dans le nord-est du Sahara algérien, est le deuxième producteur de dattes du pays. Autrefois, cette culture se pratiquait exclusivement dans des palmeraies traditionnelles – les ghouts – où les eaux souterraines étaient utilisées pour irriguer les palmiers-dattiers, palliant ainsi au manque d’eau dans la région. Les ghouts, propres à la région du Souf, sont apparus au XVème siècle et perdurent encore aujourd’hui. Cependant, ce système oasien millénaire est menacé et le nombre de ghouts n’a cessé de diminuer ces dernières années. Inondation, marginalisation au profit de techniques modernes d’irrigation ou abandon pour d’autres types de cultures plus lucratives sont autant de causes qui expliquent ce déclin. Le gouvernement algérien reconnaît néanmoins la nécessité de préserver ce patrimoine et, depuis le début des années 2000, d’importantes sommes ont été allouées pour en assurer la sauvegarde, mais les solutions apportées ont eu des effets variés.

Découvrir le Regard sur les ghouts d'El Oued, Algérie.

 

Patrimoine sans frontières
61 rue François-Truffaut
75012 Paris

tél : 01 40 02 05 90
courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
website : patrimsf.org

 

     

 

Imprimer E-mail

S'inscrire à notre liste de diffusion



*champ obligatoire 

Patrimoine sans frontières

61 rue François-Truffaut
75012 Paris
France

Tél : +33(0) 140 020 590

@ : info@patrimsf.org