Retour du premier atelier (jour 2) du projet YOU-WB

Center for Comparative and International Studies, en coopération avec Center Science and Innovation for Development et Mesdheu Center, avec le soutien des associations partenaires (le SCiDEV, PERIPLI et PSF), ont organisé le deuxième jour du premier atelier du projet : Mobilisation de la jeunesse pour un dialogue constructif sur le passé communiste dans les Balkans occidentaux (YOU-WB) à Tirana financé par le programme Europe for Citizen.

Ce second atelier, organisé en ligne le 10 avril 2021, a rassemblé des universitaires, des chercheurs, des experts, des acteurs de la société civile et des jeunes, afin de discuter, dans un dialogue constructif, de l’engagement de la jeunesse vis-à-vis du passé communiste en Albanie. Trente participants albanais, français, italiens et nord-macédoniens ont assisté à cette deuxième journée.

Le premier intervenant de l’atelier, Altin Gjeta, est titulaire d’un Master (M.A.) en Politique et Relations Internationales de l’Université de Westminster. Il travaille en tant que chercheur pour Albanian Centre for Good Governance, il est professeur associé à l’Université de Durres, et offre de nombreuses contributions à des journaux, revues et différentes plateformes médiatiques. Lors de son intervention, il a soutenu le fait que l’Albanie n’ayant pas su faire face à son passé, cela a compromis la mise en place d’une mémoire commune, ainsi que la connaissance du régime communiste et de ses abus. Altin Gjeta en a conclu que ces défaillances, et le déni des abus du régime, ont permis l’émergence d’une crise de représentation politique et un désillusionnement vis-à-vis de la démocratie qui risque de mettre à mal la fabrique sociale même de la société – et par conséquent, d’entraver la transition de l’Albanie vers une démocratie effective.

Prof. Erida Currai est titulaire d’un Doctorat en Design industriel issu d’un programme conjointement délivré par Ferrara et l’Université Polis. Elle dispense un cours sur le développement du produit industriel, au département de l’Art et du Design à l’Université Polis, et un autre à l’Université polytechnique de Tirana et elle est experte au SCiDEV. Elle a présenté les résultats de sa thèse sur le design industriel pendant le régime communiste. Elle a montré une partie de sa base de données de mobilier datant de 1945 à 1990 et de mobilier design D-I-Y datant de la première décennie post-communiste. Elle en a conclu que, de manière générale, en Albanie il y a encore une incompréhension sur la valeur du patrimoine industriel, ainsi qu’un manque de conscience collective et de sensibilité politique.

Prof. Asoc. llir Kelemaj, vice-recteur et président du Département des Sciences Sociales à l’Université de New York à Tirana, a principalement défendu le fait que l’Albanie a une culture politique faible qui est l’héritage direct du passé communiste. Le communisme albanais, pour plus de cinq décennies, a été un régime de type purement totalitaire – ce qui en a fait une exception européenne parmi les pays de l’ancien bloc de l’Est. Cela, combiné à des standards démocratiques faibles et à des institutions fragiles datant de la période pré-communiste, ont constitué des obstacles à l’établissement d’une règle de droit solide, qui est une pré-condition à la consolidation rapide de la démocratie aux lendemains de l’ère communiste. C’est pourquoi l’Albanie souffre encore d’une transition de longue durée, avec peu de progrès dans le sens du renforcement de ses institutions ou de la construction d’une démocratie délibérative prospère.

Prof. Dorina Gjipali, professeure à l’Université Luarasi et experte au CCIS, s’est concentrée sur le développement constitutionnel en Albanie pendant et après le communisme. Le socialisme était fortement opposé au principe de séparation des pouvoirs, considérant que celui-ci serait une fabrication de la réalité et soutenant le pouvoir absolu des Assemblées en tant que représentantes directes de la souveraineté du peuple. Ces positions théoriques et le soutien au principe de l’unité de pouvoir se sont matérialisés dans la constitution soviétique, et plus tard, dans les autres pays socialistes y compris en Albanie. Elle en a conclu que, aujourd’hui, tandis qu’en Albanie la séparation des pouvoir est affaiblie et sérieusement menacée par un super pouvoir de l’exécutif, le fait de garantir et protéger la démocratie constitutionnelle et le contrat social qu’elle reflète, nécessite une citoyenneté active.

Lutjona Lula, experte au SCiDEV, est titulaire Master (M.A.) en Études de l’Europe du sud-est conjointement délivré par l’Université de Belgrade et l’Université Karl-Franzens de Graz. Elle a discuté la notion de justice transitionnelle, et plus particulièrement, le cas de l’Albanie. Le manque de bases de données, ainsi que l’absence de consensus sur le nombre de victimes, fragilisent les procédés d’une justice transitionnelle qui se centrerait sur les victimes, en rendant difficile la promotion d’une réconciliation interne de la société. Les mécanismes de justice transitionnelle qui se fondent sur une approche centrée sur les bourreaux, telle que la lustration, ont échoué parmi les quelques tentatives amorcées. Le pays ne s’est pas engagé dans un processus complet de justice transitionnelle. Le sujet des compensations a été le plus largement discuté et souvent utilisé à des fins politiques sur le court terme. Tandis que des compensations ont à présent été mise en place, la réconciliation interne de la société albanaise doit survenir le plus rapidement possible, dans le but d’éviter des retards supplémentaires et de restaurer la justice et la confiance dans la démocratie albanaise.

Rei Shehu, étudiant à l’Université Méditerranéenne d’Albanie, a également présenté ses réflexions sur la perspective de la jeunesse à propos du passé communiste et de la mémoire collective présente en Albanie. La session a été suivie d’un débat et d’une session durant laquelle les jeunes participants ont été invités à partager leurs points de vues sur la manière dont ils pourraient faire face à ce passé.

Vous pouvez retrouver la vidéo complète ici : https://www.youtube.com/watch?v=kv4zr9t-nIk

Imprimer